Lévothyroxine et génériques

Question :
Des interrogations sur l’efficacité des formes génériques de la lévothyroxine existent ; qu’en est-il ?

Réponse :
L’équivalence des médicaments génériques avec celle de leurs précurseurs originaux, quelque de soit les molécules, constitue un sujet débattu depuis de nombreuses années, avec souvent bien des controverses. En novembre 2009, la revue de pharmacovigilance "The Medical Letter on drugs and therapeutics" (Vol 31, N° 23) a refait un point sur les génériques approuvés par la FDA Nord américaine. On retiendra ici, en résumé, que les génériques de certains médicaments anti-épileptiques et ceux de la levothyroxine ont fait l’objet d’observations récentes (2009) remettant en question leur activité pharmacologique. Les auteurs expliquent notamment que la lévotyroxine est un médicament intrinsèque instable, affecté par la chaleur, la lumière et l’humidité, et qui, suivant leurs termes, "possède un long historique de problème de stabilité et de puissance". Aussi, la FDA a-t-elle rendu plus stricte certaines spécifications de maintien d’efficacité jusqu’à la date d’expiration. En pratique, les consultants de The Medical Letter recommandent "d’utiliser systématiquement une formulation (originale ou générique) ou, si une cohérence n’est pas possible avec les génériques, de prescrire de routine l’original".

Nicolas Postel-Vinay (Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris) rédacteur pour le site de la SFE - Janvier 2010.