Le mot du Président


Chers amis,
La période des vœux coïncide, cette année, avec le passage de témoin pour la présidence et la vice-présidence de la SFE. Je tiens tout d’abord à remercier Nadine Binart pour le travail accompli et sa disponibilité dans cette période de transition. Merci également au secrétaire Marc Olivier Klein et à la trésorière Corinne Bousquet, aux secrétaire et trésorière adjointes, Nathalie Jeandidier et Marie-Laure Kottler et au gestionnaire de SFE congrès, Bruno Estour. Enfin, je me réjouis de la collaboration avec la nouvelle vice-présidente, Véronique Kerlan.

Toutes les transitions ne sont pas aussi douces, comme nous l’avons vu avec le changement de formulation de Levothyrox®.  Cette crise a démontré le rôle important mais difficile que doit jouer la SFE en tant qu’interlocutrice et partenaire de ses membres, des associations de patients, des autorités de santé, des autres sociétés savantes, de l’industrie pharmaceutique et des médias. Avec Nadine Binart, nous avons souhaité créer un groupe d’experts, interlocuteurs préférentiels dans leur domaine de prédilection, pour une meilleure réactivité et coordination avec les partenaires. Il est prévisible que d’autres crises surviendront, il faut nous y préparer.

Le congrès annuel est l’évènement majeur de l’agenda de la SFE. Poitiers fut un grand succès et le prochain congrès se tiendra à Nancy du 12 au 15 septembre 2018, organisé par Marc Olivier Klein, Georges Weryha et Bruno Guerci. Nathalie Jeandidier et Gérald Raverot nous préparent un programme scientifique de qualité.

En 2019, le congrès de la SFE sera conjoint avec le Congrès Européen d’Endocrinologie (ECE) à Lyon du 17 au 20 mai 2019. C’est le travail assidu de nos représentants au sein de la Société Européenne d’Endocrinologie (ESE) qui a permis cette désignation. A l’heure de l’appel à cotisations de la SFE, je vous engage à étendre votre adhésion à l’ESE ; nous y sommes trop peu nombreux. La cotisation inclut 5 journaux européens en plus des Annales d’Endocrinologie associées au congrès de la SFE.

L’organisation des congrès (SFE, Journées Klotz, Guéritée et Spectrométrie de masse,…), les rapports de congrès sont soutenus par l’industrie pharmaceutique tout comme le financement des bourses et prix de recherche. La recherche est une des raisons d’être de la SFE et la preuve du dynamisme de la société.  Nos partenaires doivent donc être remerciés chaleureusement et encouragés à poursuivre.

Quelques enjeux pour 2018 et au-delà:
Conjointement avec la SFD, le CNP, la SFEDP et la SFN, nous devons nous saisir de plusieurs dossiers.

  • La télémédecine et télésurveillance, attendues en diabétologie.
  • La délégation de tâche et les protocoles de coopération, dont le dossier avance.
  • Les discussions sur la tarification des actes et prestations, aussi bien en ambulatoire qu’en hospitalisation.  

Autant de travaux à mener avec les membres des différentes sociétés savantes car c’est unis que nous serons plus convaincants et efficaces.

A toute la SFE, et avec le bureau, je souhaite une excellente année.

Patrice Rodien
Président de la SFE